Personal tools
Home COMMUNE Communication Programme de politique générale
Document Actions

Note de politique générale

ADOPTEE PAR LE CONSEIL COMMUNAL DU 22 JANVIER 2013

ADOPTE PAR LE CONSEIL COMMUNAL DU 22 JANVIER 2013

 


 

image4.jpg
 


 

 

NOTE DE POLITIQUE GÉNÉRALE

Comme prévu dans le code de la démocratie locale, voici la note politique présentée par le Collège et  approuvée par le Conseil Communal .
Elle reprend les grandes lignes de la manière dont la majorité en place envisage de conduire les affaires de la commune pour les années à venir.

 

SANTE FINANCIERE

Conduire une commune en bon père de famille nécessite qu'on veille à avoir les moyens d'apporter aux concitoyens ce qu'ils sont en droit d'attendre.
La bonne santé financière est indispensable et celle de notre commune ne tombe pas du ciel. Elle est le résultat d'une attention journalière quant aux dépenses et d'une élaboration pertinente et soignée des dossiers de demandes de subsides.

Nos taxes seront maintenues au taux bas qu'elles connaissent depuis près de 20 ans avec en plus une dette par habitant qui a diminué pour atteindre actuellement un niveau très faible.

Nous avons des projets et notamment dans le cadre du PCDR (Plan Communal de Développement Rural) qui seront subsidiés de manière importante.

En ce qui concerne l'Administration, vu l'effort fait pour la RGB (Révision Générale des Barèmes) les frais de personnel seront en augmentation. Les frais de fonctionnement devraient rester semblables. Quant aux dépenses de transfert elles devront être bien maîtrisées. Nous pensons entre autres au CPAS (Centre d'Action de l'Action Sociale) qui nécessite une conduite rigoureuse, d'importantes économies de fonctionnement étant déjà faites grâce à des synergies avec l'administration en matière d'énergie, de partage d'infrastructures et autres outils

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


TRAVAUX PUBLICS

La dernière route communale de gabarit important en mauvais état, celle allant du Grand-Monchaut à la route provinciale Frasnes-Lessines, est programmée pour être réparée en profondeur par traitement des dalles légèrement atteintes et remplacement des plus abîmées. De même, une réparation des joints est prévue sur cette route qui restera bétonnée sur toute sa longueur. Ceci était inclus dans le plan triennal 2010-2012.
Il apparaît que de plan triennal il ne sera dorénavant plus question. En effet, ce système sera remplacé par l'attribution d'une somme calculée par la Région wallonne pour une durée de 3 ans.
Lorsqu'on sait que, d'autre part, les travaux à réaliser par la Région sur les routes régionales seront programmés et entrepris par cette dernière en priorité pour les dossiers conduits en partenariat par la Région et la Commune, nous allons devoir évaluer au mieux ce qui sera investi pour collaborer avec la Région sur ses chantiers pour voir ce qui restera pour travailler spécifiquement sur nos voiries communales.
Nous connaissons l'état dégradé des deux routes régionales, la RN 57 Lessines-Renaix (rue Jean Vinois essentiellement) et la RN 519 (rue Docteur André), et nous devrons donc participer en proposant de réparer les trottoirs en même temps que la Région réparera la voirie si nous voulons que notre centre de village soit retenu comme prioritaire et finisse en meilleur état. Que restera-t-il pour nos 135 kilomètres de voiries communales ?
Personne ne peut le dire actuellement, mais, il est bon de savoir qu'il y aura des calculs et des choix
à faire. Il est évident que le traitement préventif par enduisages et réparations précoces entrés dans nos habitudes, pas trop coûteux et évitant de fortes dégradations seront poursuivis.

L'équipement du service travaux est satisfaisant, mais, il est évident que, sur une période de six ans, de nouveaux achats devront être faits en matière technique (tronçonneuse à béton, groupe électrogène, etc .) et en matériel roulant en fonction du vieillissement de celui-ci. Dans ce dernier cas, nous avons programmé l'essai d'un véhicule électrique pour l'équipe maçonnerie de manière à estimer concrètement le bien fondé d'un éventuel futur achat de ce type de véhicule pour le service.

Dans le cadre de notre projet « Ellezelles , commune Maya » nous veillerons à remplacer autant que faire se peut les traitements laissant des résidus dans le milieu naturel par des techniques moins polluantes. Une brosse a déjà été acquise dans ce but et nous suivons et suivrons l'évolution des techniques alternatives en profitant de formations théoriques et de l'expérience des communes pilotes dans le domaine.
Le service continuera à aider à la bonne marche de tout ce qui est propriété communale, étant entendu que nous avons recruté en privilégiant les capacités utiles et nécessaires à répondre aux sollicitations en tous genres et que nous pouvons de la sorte satisfaire en grande partie les demandes en matière de plomberie, électricité, menuiserie, peinture, maçonnerie, transports, manutention, etc. .

 

 


LOGEMENT

En matière de logement, nous devons être attentifs à oeuvrer en harmonie avec le SDER ( Schéma de Développement de l'Espace Rural). Qu'en est-il actuellement ?
Nous venons de créer quatre logements sociaux à Wodecq dans les anciennes dépendances de la cure, en plein centre donc. Nous pouvons y ajouter les logements sociaux de Lahamaide(4) et de la cité des Collines (44) ; Plus spécifiquement, nous avons ouvert un logement d'insertion à l'ancienne maison de l'administration de Lahamaide et disposons d' une ILA au-dessus de la crèche. Deux logements de transit seront créés dans la partie café du « Chez Nous » lors des travaux de transformation qui débuteront cette année, normalement au printemps.
Nous allons bientôt inaugurer le « Béguinage » avec douze logements moyens adaptables ou adapté à louer et huit à acquérir, à côté de l'Administration communale, au centre du village d'Ellezelles. Ces logements permettront donc à leurs occupants de profiter de nombreux services à proximité : église, magasins en tous genres, arrêts de bus, cafés, restaurants, administration communale, poste. Ce sont aussi des logements accessibles à des prix moyens. Ils sont également conçus pour permettre une économie d'énergie importante.

Avec le PCA (Plan Communal d'Aménagement) Beaubourg, ce sont quelques quatre-vingt-cinq logements qui seront créés. Ce seront également des logements qui permettront en plus de leur localisation centrale une mixité sociale. Il s'agira également de différents types d'habitation quant à leur disposition respective et leur structure intrinsèque permettant de répondre à différents types de compositions familiales. Un effort devra porter sur la qualité de l'isolation. L'énergie la moins chère est celle qu'on n'utilise pas, et beaucoup trop de ménages grèvent leur budget à cause du prix de l'énergie consommée.
Nous sommes, avec ce PCA Beaubourg en phase avec le SDER.
Nous veillerons également à ne pas laisser inoccupées des habitations qui pourraient participer à l'atteinte du but de création des logements nécessaires pour la Wallonie. En effet deux phénomènes concordent à l'augmentation de la demande : la durée de vie et l'accroissement des naissances. Ces deux facteurs attendent des réponses bien différentes.

A côté des initiatives publiques, nous veillons à encourager et supporter les initiatives privées visant à la construction d’appartements dans les centres de nos villages. Deux importants projets sont actuellement en gestation.

 

 

 

 

 


URBANISME :

Le nouveau CWATUPE est en voie de concrétisation.
Nous sommes en plein renouveau du SDER.

Quoi qu'il en soit, nous pouvons déjà dire que nous avons une ligne de conduite en matière d'urbanisme qui ne devrait pas être mise à mal.

 - Nous veillons à recentrer autant que faire se peut l'habitat. Cela a pour conséquence de mettre les habitants dans des situations favorables en matière de transports en commun, proximité des infrastructures et différents services.
Dans cet esprit , nous avons deux Plans Communaux d'Aménagement en cours : celui déjà bien connu appelé « PCA Beaubourg » à l'arrière du CACS et un deuxième appelé « PCA Etrange » en face du Couvent des Collines.

- Un troisième PCA est en cours aux Quatre Vents afin d'agrandir la zone d'activité économique déjà effective avec ses trois ateliers ruraux , ceci bien sûr en vue d'offrir des outils permettant à des activités de voir le jour et apporter ainsi une source supplémentaire d'offres d'emplois.

- Il est à noter que demain autant qu'aujourd'hui une attention toute particulière sera portée au respect de notre nature ainsi que de nos paysages, étant entendu qu'un de nos plus gros atout touristique est notre environnement naturel.

- Le souci de voir l'économie d'énergie comme prioritaire nous habite d'ores et déjà. Il ne peut que se confirmer, voire se renforcer.

Bref, notre volonté est de voir en place un urbanisme tenant compte des caractéristiques intrinsèques de notre entité ainsi que du bassin de vie dans lequel cette dernière s'intègre.

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE PATRIMOINE

Nous devrions plutôt dire nos patrimoines : humain, naturel et bâti.

Humain :

De la petite enfance à la grande vieillesse nos concitoyen(ne)s sont en droit d'attendre une reconnaissance et un appui.
 La petite enfance : notre crèche est un réel succès. Un succès tel qu'elle en devient trop petite pour accueillir tous ceux qui voudraient y trouver refuge et chaleur humaine. De là à envisager l'agrandissement de l'outil, il n'y a qu'un pas que nous sommes prêts à franchir à moyen terme.

 Les Enfants : Articuler la vie à l'école avec celle de toute la famille amène les parents à confier leurs enfants à diverses associations qui offrent des activités le soir et durant les périodes de vacances. Afin d'en assurer la qualité et de veiller à ce que les activités proposées répondent au mieux aux besoins des familles, nous nous proposons de créer une coordination de l'accueil extrascolaire.

 Les Ados : En plus des infrastructures sportives de quartier qui prendront place très bientôt dans nos trois villages et sur cinq emplacements (garderie, cité des Collines, abords du CACS à Ellezelles ; abords du terrain de foot à Wodecq, devant l'ancienne maison communale de Lahamaide) pour les enfants et le terrain multi - sports à Wodecq, sans oublier les infrastructures des différents clubs sportifs, nous pensons que la mise en place d’un Conseil Communal de la Jeunesse est souhaitable. Un endroit où nos jeunes peuvent se retrouver, donner leur avis et faire connaître leurs attentes, tout en tentant d'apporter leur contribution au bon fonctionnement de notre entité, les préparera d'autant mieux à devenir des adultes responsables.

 Nos Adultes : Que de fois n'entendons-nous pas « à Ellezelles (entendez l'entité bien sûr) il se passe toujours quelque chose ! » ? Et c'est vrai que notre population est vivante et prend part à moult organisations en tous genres : ducasses, cortèges, concerts, marches, expositions, etc. . Notre politique a toujours été d'apporter un soutien logistique aux différentes sociétés organisatrices. Ce soutien sera bien évidemment maintenu. Le monde associatif de notre entité est remarquable et remarqué. Toute cette animation, tout ce folklore, toute cette vie trépidante donne à notre village un souffle et une image dynamiques que nous envient beaucoup de nos voisins.

 Nos Aînés : Un Conseil Consultatif des Aînés existe déjà depuis quelques années. Il organise des conférences, des voyages, se réunit régulièrement et interpelle le pouvoir en place en faisant prendre en compte les besoins plus spécifiques des personnes plus âgées. Ceci a déjà débouché sur plusieurs aménagements concrets : passages pour piétons, boîte postale au centre d'Ellezelles, bancs supplémentaires, notamment.

 L’Intergénérationnel : Une journée a été organisée en 2012 et a remporté un vif succès. Cette expérience sera sans nul doute réorganisée, en alternance peut-être avec les Week-ends Wallonie Bienvenue. En plus de cette organisation ponctuelle, il serait très enrichissant de développer les relations entre ceux qui ont un vécu à partager et ceux qui ont des interrogations en tous genres. Des rencontres constructives entre les différents Conseils consultatifs pourraient y contribuer largement.


Naturel :

Nous ne sommes pas seulement la capitale du Pays des Collines, mais, nous avons la chance de posséder de beaux paysages avec une vingtaine de points de vue intéressants dont six remarquables (cfr. L'étude réalisée à la demande de la Fondation Rurale de Wallonie dans le cadre de la mise en place du Plan Communal de Développement Rural, PCDR).
Comme il est rappelé dans le volet « urbanisme » de cette note de politique générale, il s'agit d'une richesse à garder, voire à améliorer encore.


Bâti :

Deux de nos quatre églises ont été restaurées récemment, celle de Lahamaide et celle du Grand-Monchaut.
L'église de Wodecq devra être traitée sur des parties des façades est et sud. Quant à l'église Saint-Pierre -aux-liens d'Ellezelles, édifice classé, une restauration est programmée prochainement, le dossier ayant déjà franchi plusieurs étapes administratives.

Notre administration bénéficie d’un bâtiment récent qui abrite tous les services et le CPAS ainsi que la police locale, ce qui nous permet de solides économies de fonctionnement et énergétiques.
La mise en place sur le bâtiment technique de panneaux photovoltaïques va être finalisée de manière à économiser là aussi l'énergie, étant entendu que les activités de notre administration se déroulent en journée.
En ce qui concerne les anciennes cures, celle de la chaussée de Renaix sera vendue, tandis que celle de Wodecq devrait être restaurée dans le cadre de l'opération de développement rural et servir de lieu de rencontres et de réunions pour les associations locales.
Egalement dans ce cadre, et venant en tête de la liste des projets retenus dans le PCDR, l'écomusée, bâtiment emblématique de Lahamaide va être restauré de manière à pouvoir accueillir les visiteurs dans un cadre digne de ce nom et sans aucun doute moins énergivore.
Rappelons ici que la salle « chez nous » est en passe d'être rénovée. Ces trois derniers dossiers menés à bien, ce seront autant d'outils utiles et nécessaires à cette vie villageoise trépidante évoquée plus haut. Ce sont des structures au service des personnes qui font vivre notre entité tant du point de vue associatif que culturel

 

LA CULTURE :

Ce ne sont certes pas les artistes qui manquent à Ellezelles.
Un nom vient de suite à l'esprit, celui de Jacques Vandewattyne surnommé Watkyne qui par son esprit d'animateur et ses talents d'artiste a laissé à la fois des œuvres et une dynamique associative et culturelle. Un lieu qui serait à la fois un espace permettant d'exposer des œuvres du maître et un lieu d'expositions temporaires serait sans nul doute le bienvenu. Parallèlement à cet espace, les rénovations entreprises ou à venir de la salle « chez nous » et de l'écomusée offriront des outils culturels de premier choix. L'écomusée accueille des milliers de visiteurs chaque année. La salle « chez nous » pourra accueillir des manifestations culturelles locales (pièces de théâtre, gala musical, concerts en tous genres, un cabaret wallon, journées intergénérationnelles, entre autres).
Les journées Wallonie week-end bienvenue seront également des opportunités auxquelles nous souscrirons afin de faire découvrir nos artistes répartis dans l'entité.

LE SPORT :

C'est peu de chose que de dire que le sport est un élément capital dans l'éducation des jeunes et l'épanouissement des adultes. L'offre en infrastructures est bien développée et nous allons y ajouter un terrain multisports à Wodecq et deux terrains couverts pour le tennis à Ellezelles.
Notre hall sportif est à présent déjà bien occupé par les écoles et plusieurs clubs, et nous allons encore veiller à remplir la grille horaire en innovant par exemple avec la mise en route d'un club d'escalade. Tout ceci sans oublier que notre entité est partenaire de Flobecq dans la gestion de la coupole sportive « Ellezelles-Flobecq », et que nos concitoyens ont l'opportunité de pratiquer bien des disciplines sportives au pas de leur porte.
Une journée du mérite sportif local serait sans doute l'occasion de mettre à l'honneur nos sportifs les plus méritants.

 

LE TOURISME

La Maison du Pays des Collines accueille des milliers de visiteurs (+/- 7.000 personnes font le parcours spectacle) chaque année. Le parcours spectacles devra évoluer pour garder tout son attrait. Le sentier de l'étrange draine quant à lui plus de 23.000 promeneurs par an. Il a été restauré récemment et sera l'objet d'un suivi, voire d'innovations (à la Bruyère, à la station de la SWDE) sous l'égide des Amis de Watkyne avec le concours de la Commune.
Notre tourisme a d'importantes retombées économiques locales sur l'horeca notamment. Nous allons également tout mettre en œuvre pour que la réhabilitation de la ligne 87 se fasse à la fois dans le respect de l'environnement et la dynamisation de l'accueil touristique. L'ouverture du pont du Beaufaux et l'arrivée d'une imposante clientèle venant de Flandre ou du Ravel Ath-Lessines nous apporterait un supplément d'activités et de visiteurs, clients potentiels pour nos restaurateurs, nos commerces et nos gîtes.

 

L'EMPLOI - L’ECONOMIE

Grâce à notre ALE : Agence Locale pour l'Emploi, et notre ADL : Agence de Développement Local, nous avons des outils pour créer et soutenir autant que faire se peut de l'activité procurant de l'emploi. Nous veillerons au bon fonctionnement et à la pérennisation de ces structures. Comme déjà évoqué, les ateliers ruraux présents et à venir sont évidemment de nature à favoriser également l'activité économique, ainsi que le développement touristique et toutes ses retombées. Un soutien au monde rural aidera aussi à maintenir les emplois dans ce secteur.

En collaboration avec l’intercommunale Ideta, nous contribuons à la création d’emplois sur les zonings avoisinants (Lessines, Ghislenghien, Tournai,…) où de nombreux de nos concitoyens travaillent.

Au travers des aménagements de l’espace public, nous veillerons à encourager la fréquentation de nos commerces et services par tous les habitants de notre entité.

Lors de l’accueil de nos nouveaux habitants et à l’occasion des WE Wallonie Bienvenue, nous mettrons en valeur nos savoir-faire et nos commerces locaux. Le marché des producteurs mensuel va déjà dans ce sens.


SECURITE -MOBILITE

Notre village n'est pas le siège d'une délinquance marquée. Notre police locale est sans doute bien proportionnée à la tâche qu'elle doit remplir. Des communications et revendications préventives devraient prendre place dans les outils tels que le bulletin communal afin d'éviter le plus possible des méfaits tels que vols à la ruse et autres cambriolages : un homme averti en vaut deux !

En ce qui concerne la sécurité routière, malgré les efforts accomplis en la matière et les concrétisations (zones 30 ou 50, stop lumineux, radars préventifs) il semble que nos concitoyens éprouvent encore un sentiment d'insécurité. Nous étudierons la faisabilité et le bien-fondé éventuel de mesures supplémentaires telles que l'acquisition et l'emploi de radar répressif au niveau local.
Peut-être faudra-t-il passer par les amendes répétées afin de faire respecter les mesures mises en place avec le concours de spécialistes en la matière.
Un effort sera fait afin d'améliorer les éclairages des passages pour piétons.

Pour les usagers lents et dits faibles, la sécurité sera étudiée en même temps que la mobilité. Cette dernière devra être abordée globalement par la CCATM sur base des atlas de voirie et des relevés effectués dernièrement par les services provinciaux spécialisés en la matière. La sauvegarde, la mise en réserve, voire la suppression ou la création de sentiers ainsi que l'éventuelle création de trottoirs ou de pistes cyclables seront examinées sur tout le territoire de notre entité de manière à obtenir un plan global de mobilité durable.
Le Collège a d'autre part d'ores et déjà montré son intérêt à signer la charte « SAVE » ce qui nous aidera à établir un plan d'action pour améliorer la sécurité routière..

Au travers de l’installation de bornes de recharges pour véhicules électriques, nous contribuerons à l’établissement d’un maillage de « points recharge » sur l’ensemble de la Wallonie Picarde. Cela rendra possible et pratique l’usage de véhicules électriques au sein de notre village et au-delà.

 

POLITIQUE SOCIALE

Notre Centre Public d'Action Sociale dépasse largement l'aide sociale proprement dite. En effet, à côté de cette mission majeure, notre CPAS gère les titres services, les aides ménagères, la crèche, les accueillantes d'enfants conventionnées et les garderies extrascolaires, les repas à domicile, le télé- alarme, le taxi social et le Solidacar, les allocations de chauffage, la médiation de dette, l' ILA.
Il a également une convention avec une association locale mandatée pour octroyer l'aide alimentaire.
Certes, la part communale dans le budget du CPAS s'est vu augmenter de 25% de 2010 à 2012.
Il s'agit maintenant de procéder à une réflexion en profondeur ; il faut en effet maîtriser au mieux les dépenses tout en se donnant les moyens de maintenir l'aide sociale apportée et d'améliorer la qualité des services offerts pour répondre aux besoins de toute la population, en particulier les personnes en difficulté en raison de leur situation sociale, leur âge ou leur état de santé.
Afin de mener à bien cette tâche qui se poursuivra tout au long de la législature, des Ateliers de l'Action sociale thématiques seront organisés, permettant d'associer les acteurs concernés, ouverts aux habitants intéressés et visant à mettre en place des mesures concrètes qui feront l'objet d'une évaluation annuelle.

 

 

LA COMMUNICATION

Nous avons divers outils de communication :
 Les valves à l' Administration. Elles permettent de s'informer sur les offres d'emploi notamment et donnent des renseignements sur les festivités et organisations en tous genres dans le village.
 Le site communal. Il apporte déjà bien des renseignements. En plus de la lecture de tous ceux-ci, il serait sans doute souhaitable qu'une approche plus active soit possible pour permettre à nos concitoyen(ne)s de demander la préparation de documents qu'il n'y aurait plus qu'à emporter, ce qui éviterait de se rendre deux fois plutôt qu'une à l'Administration.
 Le bulletin communal. Ce dernier continuera à paraître 3 fois par an apportant son lot de nouvelles sur les événements qui touchent à notre entité et ses éphémérides fournies des nombreuses manifestations à venir.

La communication devra être améliorée en ce qui concerne nos nouveaux habitants. Nous continuerons à les recevoir une fois par an le jour de la foire de septembre. Une information optimalisée lors de leur arrivée dans notre entité sera étudiée et offerte sous la forme d'un pack d'accueil.

 

L' ENSEIGNEMENT

Avec, de manière constante, 180 élèves notre école communale se porte bien.
Une nouvelle classe est en construction pour permettre de libérer la classe-container qui servira dorénavant à du rangement.
Une amélioration sera apportée à l'état de la cour de récréations.
A noter que la commune participe pour les avantages sociaux aux élèves des deux autres écoles de l'entité et met également à leur disposition des infrastructures, notamment sportives.


--------------------------------------------------------------------


En CONCLUSION :

La liste des domaines envisagés n'est évidemment pas exhaustive. C'est ainsi que nous continuerons à suivre de près l'évolution des cimetières et de leur nouvelle conduite administrative. Nous veillerons, entre autres également, à poursuivre l'opération « Ellezelles fleuri » ainsi que nos actions telles que les classes de neige. A ce sujet un rapprochement pourrait être envisagé avec la commune de Barratier qui abrite le centre d'accueil de la Province de Hainaut.

Notre souhait global est de maintenir et soutenir tout ce qui fonctionne déjà bien et d'améliorer ce qui peut l'être sans compter que, forcément sur six années, de nouveaux défis apparaîtront et seront à relever.
Qu'ils puissent l'être dans le cadre d'un dialogue constructif de l'ensemble des élus locaux, pour le bien de nos concitoyen(ne)s, est notre voeu le plus cher.