Personal tools
Home TOURISME - LOISIRS Tourisme Artisans -Artistes Vandewattyne Jacques
Document Actions

Vandewattyne Jacques

Watkyne Vandewattyne Jacques Arts plastiques - Céramique/Dessin/Peinture/Sculpture Arts graphiques et virtuels - Gravure Arts littéraires - Conte/Théâtre/Autres Professionnel Né le 01/01/1932 Originaire de Ellezelles

   
   
 

L’association « Les Amis de Watkyne » commence ainsi les présentations. « Né en 1932 à Ellezelles, il s’exprime dans toutes les disciplines et les indisciplines de l’art, allant de la gravure à la céramique en passant par la sculpture, la peinture, le dessin. Il a été et il reste un faiseur de pipes, de blagues (à tabac), et de pieds de nez (fête du 1er avril). Pour le pays des Collines, il se fait folkloriste, écrivain, écologiste, « ressusciteur » de sorcières. (…) Dans son œuvre picturale, les fêtes et paysages locaux dominent mais on y trouve aussi des arbres de Provence, aux formes tourmentées, des chats malicieux, des lunes mystérieuses ». Comme dans ses tableaux de peintre, le folkloriste, co-fondateur du syndicat d’initiative d’Ellezelles, œuvre sur deux dimensions : il y a le défenseur du paysage concret, du pays des collines et du terroir, qui va instaurer la foire aux artisans, sauver de la destruction le moulin du Cat sauvage, pérenniser par l’écrit le folklore, le « bouche à oreille des traditions d’autrefois » (cf les Cahiers du folklore du pays des Collines).Et puis il y a celui qui réinstaure la dimension des légendes, rouvre la porte à l’imaginaire et aux fantômes de cinq sorcières aujourd’hui à la base du médiatique Sabbat d’Ellezelles. « En 1974 : il lance le manifeste du Folkart. Cette attitude artistique prône la mise en valeur et la transmission des traditions populaires du Pays des Collines, qu’il va traduire dans toutes les matières : bois, pierre , métal, polyester, verre, céramique… ». A son actif : une collection de santons des Collines en terre cuite. Trois toiles géantes, représentant l’entrée du diable à Ellezelles, Bruxelles et Paris, reprennent chacune plus d’une centaine de personnalités politiques et artistiques. Instituteur, puis professeur en arts plastiques, il écrit aussi des pièces en picard. Cet autodidacte réalise par ailleurs des décors, des bas-reliefs, une BD. Son art est de même dans la rue : il a décoré deux murs, un à Renaix en hommage aux Bommels, l’autre à Lessines à l’honneur du folklore local. L’ancienne cabine électrique d’Ellezelles est aussi une ode aux festivités locales. Surtout, il crée le sentier de l’Etrange, circuit de plein air parsemé de loup garou, de créatures mystérieuses… Chez lui, son jardin de pierres, « plus brousse que jardin », cristallisent les rêves de cet artiste qui n’a pas fini d’étonner.