Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Vie Politique / Déclaration de politique communale 2018-2024: résumé
Actions sur le document

Déclaration de politique communale 2018-2024: résumé

Cette déclaration de politique générale a été présentée au  Conseil Communal du 15 janvier 2019 pour la de  législature 2018-2024 telle que résumée ci-dessous :

 

 

Une qualité de vie toujours meilleure.

 

Nous souhaitons voir des concitoyens heureux à tout âge dans un environnement sûr, propre et accueillant, participant à l’organisation de l’entité d’aujourd’hui avec un œil sur celle de demain.

 

Dans quel monde vivront nos petits-enfants ? C’est aussi de nous que dépendra leur bonheur futur. Afin de permettre aux citoyens de participer à la vie administrative et à l’animation de notre entité, plusieurs structures seront en place, chacune dans son domaine bien entendu :la commission locale de développement rural « CLDR » , le Conseil des jeunes « CJ », la commission consultative de l’aménagement du territoire et de la mobilité « CCATM », le conseil consultatif des aînés  « CCA » , le programme communal de développement de la nature « PCDN ». Nous prendrons également part au fonctionnement des intercommunales et des partenaires telles que « IDETA » pour le développement économique de la région Tournai-Ath, « IPALLE » qui gère la qualité de l’eau et les déchets, « APERe »  l’association pour la promotion des énergies renouvelables, le « PNPC » parc naturel de pays des collines, le « CRD » contrat rivière Dendre, la coupole sportive Ellezelles-Flobecq, le « PCMD » plan communal  de mobilité douce . Il  y a du pain sur la planche et un investissement en personnes et en moyens financiers et techniques sera nécessaire.

 

Signalons dès à présent que nous n’augmenterons pas les taxes et que tous les efforts seront faits pour obtenir les subsides utiles et nécessaires à la réalisation de nos objectifs.

La sécurité revient régulièrement comme étant un souci majeur, et, principalement la sécurité routière. Largement en tête, la vitesse dans nos chemins communaux est montrée du doigt. Nous allons prendre les dispositions utiles avec le concours de la police locale et de la zone des collines.  L’utilisation de différents types de radar permettra de faire une analyse du comportement des usagers pour ensuite prendre les décisions qui s’imposeront. Certains aménagements ont déjà été mis en place ; nous en étudierons l’apport et la nécessité de poursuivre ou pas dans cette direction. La lutte contre les excès de vitesse sera la volonté première.

 

La propreté de nos villages est largement souhaitée. Elle est à envisager tant dans les  centres villageois que le long des 135 kilomètres de voiries communales. Un effort sera demandé et il est à espérer que les cannettes et bouteilles ne jalonneront plus nos chemins de campagne. Il en va de notre plaisir ainsi que de celui des nombreux visiteurs de nos villages. Le tourisme est particulièrement important. Nous sommes la capitale du Pays des Collines qui doit jouer son rôle. L’annonce des subsides pour la Maison du Pays des Collines nous permet de penser que ce rôle de point de départ sera encore fortifié. Le sentier de l’étrange, l’œuvre  de Watkyne, le Ravel, notre village gourmand et ses nombreux gîtes sont tous des atouts importants y compris économiquement parlant. Le passage de milliers de visiteurs nous apportera de l’animation et de l’emploi.

 

 

 

 

2/

Nos beaux paysages des collines sont un atout non négligeable. Notre entité est essentiellement rurale avec du territoire sous forme de bois (8 %), de champs et prairies (85%) et de 7 % de terrains bâtis. Notre environnement est essentiellement entretenu par nos agriculteurs et éleveurs. Le nombre d’exploitations agricoles diminue chaque année. L’agriculture évolue et il est bon de rappeler que le matériel suit une modernisation bien logique. Ne soyons donc pas étonnés si nos bonnes vieilles carrières de champs deviennent trop étroites à certains endroits et si nous devons parfois suivre un gros chantier. Certains  éleveurs et producteurs ont fait le choix de travailler leurs  produits sur place et à faire de la vente directe. Nous parlons alors de circuits courts. Cette démarche rapproche le consommateur du producteur. Le marché « croque et troque » du premier vendredi du mois est un exemple de point de rencontre et notre opération Collinaria met également en valeur nos producteurs et restaurateurs. Ellezelles, village gourmand, voilà encore un attrait touristique supplémentaire. Veillons à entretenir une relation respectueuse et constructive avec nos fermiers pas toujours récompensés de leurs efforts par un juste prix de leurs produits. Nous veillerons à envisager avec eux les moyens pratiques d’éviter autant que faire se peut les inondations dont le risque est accru suite à une évolution indéniable du climat.

 

Ellezelles a signé il y a quelques années la   convention des maires qui vise à diminuer de 20% l’utilisation des sources d’énergie non renouvelables, de diminuer d’autant la quantité d’énergie utilisée et de 20% la quantité de CO2 produite. Nous allons donc poursuivre la démarche d’utilisation du gaz naturel compressé pour nos véhicules communaux, veiller à diminuer la consommation d’énergie par une meilleure isolation des bâtiments communaux et l’utilisation des moyens de transport peu énergivores tels que le vélo. Une prime à l’achat de ces derniers sera maintenue.

 

Le respect de notre environnement passe aussi par une accumulation de toutes sortes de petits comportements respectueux de certaines règles de base faciles à suivre si on pense à tous les moyens qui nous sont offerts de gérer nos déchets.  Nous avons le passage régulier des poubelles, un recyparc et  la possibilité pour beaucoup, soit de porter les déchets organiques, soit de les traiter par le compostage déjà encouragé depuis quelques années par IPALLE ; Il n’en faut pas beaucoup plus pour augmenter la qualité de notre air, de notre sol et de notre eau et  par là même augmenter nos chances de rester en bonne santé. Nous pouvons tendre vers une entité « zéro déchet ».

 

Une qualité de vie à tous les âges, de la petite enfance à l’âge adulte pour atteindre in fine le groupe des aînés. Les différents conseils veilleront à apporter les réponses adéquates aux questions et remarques formulées aux différents niveaux. L’enseignement, la participation aux différents conseils citoyens aideront à former des adultes éclairés et responsables. Les activités sportives  permettront un épanouissement de notre jeunesse. La pratique de sports est et restera favorisée par le fait de former avec Flobecq une coupole sportive ; avec la réalisation souhaitée de longue date  des terrains de tennis couverts, de quelques aménagements permettant des exercices en plein air aux abords des terrains existants , tant pour personnes valides que moins valides et toutes les disciplines offertes, nous devrions répondre à une très large demande.

 

 

3/

Afin de favoriser l’engagement et la participation citoyenne, la communication sera petit- à -petit  mise à l’ordre du jour. Elle se fera  plus dynamique concernant les offres de produits et de services si les commerçants y travaillent au sein d’une association et se servent des moyens modernes qui permettent d’atteindre un public large  en un « clic ». 

 

Il fait bon vivre à Ellezelles, c’est une constatation qu’ont faite des journalistes venus passer une semaine dans nos villages. Nous serons attentifs à respecter la typologie du Pays des Collines et à recentrer l’habitat afin de ne point gâcher les belles vues que nous connaissons. Il faudra veiller également au logement des différentes catégories de personnes, de compositions de familles et de revenus différents. Le but avoué est de ne laisser personne sur le bord de la route.

 

Fort de son équipe notre Centre public d’Action sociale (CPAS)  continuera à apporter ses services divers : crèche, garderie, titres service, accompagnement, guidance budgétaire, R.I.S., aide à la mobilité. Cette dernière pose plusieurs problèmes : transport des élèves le matin et au retour de Ath, offre insuffisante de bus en général. Et pourtant, la réparation, voire le remplacement des abris est en cours. Une meilleure sécurisation est à l’étude. Les déplacements en vue de rendre visite aux personnes hospitalisées ou devant rentrer en clinique  sont un souci à prendre en compte. Depuis deux ans déjà la mobilité douce est favorisée par une prime à l’achat de vélo électrique qui aide à se mettre ou se remettre aux deux roues.

 

Pour le service technique qui doit entretenir notre voirie et ses 135 kilomètres, le travail ne manque pas. Il y a les abords sous forme de bas-côtés, de talus et de fossés. Tous des milieux de vie différents qui participent à la sauvegarde de la biodiversité. La voirie en elle-même a été traitée par double enduisage depuis de longues années, mais, certaines rues sont cependant encore à refaire en profondeur.
Bien entendu la RN519, c’est-à-dire la rue Docteur André sera réparée par les soins de la Région wallonne, mais, nous aurons à nous préoccuper de la Miclette et sans traîner de la rue du cimetière d’Ellezelles.

 

Les cimetières  constituent un domaine particulièrement délicat et cela pour plusieurs raisons.
Ils sont tout d’abord chargés d’émotion et pour les personnes venues se recueillir, il est impardonnable de voir un environnement négligé. Ils sont aussi devenus très difficiles à entretenir vu l’interdiction d’utiliser les pesticides. Ces quelques mots sont vite écrits, mais, pour avoir visité plusieurs cimetières nous avons pu constater combien il est difficile d’atteindre un résultat satisfaisant. Nous nous y attacherons bien sûr et les traitements seront adaptés à la nature du sol, à l’agencement des tombes et veillerons à communiquer largement les décisions prises et mises en exécution. Pour ne citer qu’un exemple, un cimetière vert peut être très réussi, mais, il faut passer par une phase durant laquelle on pourrait croire l’endroit abandonné !

 

Cette note de politique générale aborde dans les grandes lignes la volonté de répondre aux aspirations de nos concitoyennes et concitoyens. Elle fera place au futur Plan Stratégique Transversal. Ce dernier développera les actions précises envisagées pour concrétiser les objectifs stratégiques et opérationnels choisis pour les années de cette mandature… avec un œil déjà sur l’avenir  à moyen et long terme.