Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Vie Politique / Déclaration de politique communale 2018-2024
Actions sur le document

Déclaration de politique communale 2018-2024

Déclaration de politique générale d’Ellezelles - 2018-2024
Détail des actions

1. Se sentir en toute sécurité à Ellezelles

2. Ecouter et communiquer pour mieux décider

            2.1 Participation citoyenne
            2.2 Communication
            2.3 Jeunesse
            2.4 Nos ainés

3. UNE QUALITE DE VIE AUGMENTEE

3.1 Développement rural, Aménagement du Territoire, Urbanisme et Logement
3.2 Environnement
3.3 Sport pour tous

4. Un climat préservé

4.1 Energie
4.2 Mobilité renforcée et partagée
4.3 Gestion des déchets

5. Un enseignement de qualité et de proximité

6. Le patrimoine ellezellois

6.1 Agriculture
6.2 Travaux publics
6.3 Cimetières
6.4 Commerces et économie
6.5 Culture
6.6 Tourisme

7. La politique sociale

8. RELATIONS EXTERIEURES

9. MOYENS FINANCIERS

1. SE SENTIR EN TOUTE SÉCURITÉ À ELLEZELLES

Lorsqu’on parle de sécurité, c’est d’abord la sécurité routière qui arrive en tête des préoccupations de nos riverains, avec la problématique de la vitesse excessive sur nos routes communales de petit ou moyen calibre.

Nous avons déjà utilisé des radars de dissuasion pour faire prendre conscience du danger aux chauffeurs trop pressés. Nous avons également mis en place des installations destinées à freiner la circulation et allons en faire l’estimation dans quelques mois. Il nous est apparu, avec les forces de police, que l’utilisation de radars avec poursuite en cas de dépassement des vitesses autorisées reste le moyen le plus efficace de lutte. C’est donc en collaboration avec la police locale et la zone de police des collines que cela fonctionnera dorénavant. Un utilisateur averti en vaut deux.

2. Ecouter et communiquer pour mieux décider

Notre philosophie est d’améliorer la vie de nos concitoyens pour eux mais surtout avec eux par la mise en place de plusieurs commissions, de rencontre et d’écoute.

2.1 Participation citoyenne

Nous continuerons à être à l’écoute des citoyens en les intégrant à la vie politique du village. Ainsi, vous verrez se créer diverses commissions participatives où chacun pourra s’exprimer. Les citoyens pourront donner leurs idées et être acteurs des futurs projets. Nous voulons par cette occasion allouer des budgets participatifs à des commissions pour développer des interactions entre les citoyens engagés afin de déboucher sur des projets concrets. Les idées de chacun comptent pour l’avenir de nos villages.

2.2 Communication

Si nous voulons que les villageois se réinvestissent dans le monde politique, il nous faudra davantage communiquer. Nous devrons améliorer nos supports d’information et les intensifier, voire les multiplier. Nous allons donner à la population une accessibilité qui lui est personnelle (format papier, numérique, instantanée, approfondie, …). Nous ne pouvons plus laisser le citoyen dans l’incompréhension quand on sait qu’il peut accéder à des infos en un clic. Nous devons avoir une information hebdomadaire claire et de qualité.

2.3 Jeunesse

Nous aimerions intéresser nos jeunes à la vie communale et mettre sur pied un Conseil consultatif des adolescents : prendre connaissance de leurs besoins ; les écouter ; répondre à leurs attentes dans la mesure du possible avec une possibilité d’organiser un voyage biannuel financé par leurs organisations.

Enfin, nous désirons organiser une journée rencontre intergénérationnelle avec des ateliers bricolages, musiques, animations…

 

 

2.4 Nos Aînés

Le Conseil consultatif des aînés continuera ses activités d’animation de réunions, de conférences et d’excursion. Nous allons programmer des rencontres sans nul doute enrichissantes entre les anciens et leurs cadets. L’intergénérationnel est intéressant dans les deux sens. Le Conseil des aînés fera l’objet d’un recrutement et de la mise en place de l’équipe nouvellement formée.

 

3. UNE QUALITE DE VIE AUGMENTEE

3.1 Développement rural, Aménagement du Territoire, Urbanisme et Logement

Ellezelles affirme son identité rurale en choisissant d’une part de relancer une nouvelle opération de développement rural, et en décidant de réaliser simultanément un Agenda 21 local. Il s’agit de mettre l’accent sur le développement durable et la transition écologique dans les projets qui seront portés par le futur Programme Communal de Développement rural (PCDR) / Agenda 21.

A cette fin, la Commission Locale de Développement rural (CLDR) sera renouvelée et son fonctionnement redynamisé. Des moyens communaux seront mis à disposition de la commission pour réaliser certains des projets du programme.

D’autre part, la CLDR sera sollicitée, via ses groupes de travail, pour alimenter les réflexions sur les thématiques de territoire, des villages et de la ruralité.

Dans le cadre du PCDR/Agenda 21, un accent particulier sera mis dans l’animation de la CLDR pour créer des projets trans-communaux avec les entités voisines et sensibiliser à l’impact des projets et décisions ellezelloises sur les pays du Sud et les générations futures. L’attention sera également portée sur l’aspect qualitatif des projets, leur impact sur le climat, leur économie en matériaux et en entretien, et leur sobriété énergétique.

Ellezelles entretient des relations avec les communes voisines et s’inscrit dans le projet de territoire de la Wallonie Picarde. Cette ouverture se traduira par le maintien de nos participations dans les structures pluricommunales comme le Parc Naturel, le Centre Culturel ou le contrat Rivière Dendre, et par la recherche maximale de synergies avec les entités voisines.

Au sein de nos villages, nous favoriserons les projets d’amélioration et de verdurisation des espaces publics, comme les Places des villages, en tenant compte des impératifs des riverains, des commerçants et des usagers.

Les espaces agricoles sont nombreux dans notre commune. Pourtant, ils se raréfient et le prix des terres ne cesse d’augmenter. Nous souhaitons mener une politique d’aménagement du territoire qui considère la zone agricole comme outil de travail des agriculteurs. Nous veillerons à préserver la qualité de ces terres ainsi que les prairies. Nous nous attacherons à ce que la zone agricole contribue également à la préservation du paysage, de l’équilibre écologique et hydrologique.

Nous favoriserons l’implantation et le maintien des commerces et services dans le centre des villages, et la création d’espaces multiservices. Nous veillerons à éviter de nouvelles activités génératrices de nuisances proches des zones d’habitat. Pour les activités déjà existantes,  nous établirons des comités de concertation entre riverains, commune et exploitants afin de trouver des solutions qui préservent la quiétude et l’activité économique.

Nous souhaitons augmenter la part de logements publics dans la commune, en orientant les projets vers le logement intergénérationnel et accessible financièrement aux jeunes. Nous porterons des projets de logements exemplaires en terme de matériaux choisis et d’économie d’énergie. Le développement du quartier Beaubourg sera réfléchi dans cette optique d’accessibilité et de sobriété. Nous encouragerons également la rénovation durable et l’isolation des logements existants. Des projets de jardins partagés et d’espaces collectifs au cœur de l’habitat seront développés.

Nous voulons préserver la typicité du paysage et la beauté des villages. Nous encouragerons la préservation et l’implantation de haies, d’arbres ou de bosquets en un réseau écologique efficient. Nous veillerons à ce que l’habitat nouveau et les rénovations s’inscrivent dans la typologie du Pays des Collines, avec cohérence et souplesse. Nous permettrons également à l’habitat durable, économe, très basse énergie ou passif de se développer avec ses spécificités architecturales. Dans le cadre de la gestion de la commune sans pesticides, nous choisirons des aménagements pertinents et esthétiques.

La Commission consultative de l’aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM) sera renouvelée et son travail sera orienté vers la délivrance d’avis au Collège communal sur des projets d’urbanisme et sur les grandes orientations architecturales et d’aménagement du territoire.

3.2 Environnement

Les enjeux environnementaux sont au centre des préoccupations des responsables locaux et de nombreux citoyens, ils feront partie des objectifs prioritaires.

La qualité de l’environnement se mesure, d’une part à la richesse de sa biodiversité, d’autre part, à la qualité de l’air, de l’eau et du sol.

 

3.2.1 Préserver et restaurer la biodiversité est l’affaire de tous :

- Restaurer les habitats pour la faune : planter des arbres, des haies, maintenir des friches, créer des mares, faire des jardins « naturels », créer des bandes faunes, des prairies fleuries, maintenir du bois mort…

- Rétablir les liaisons entre les habitats : corridors écologiques

- Assainir les eaux des ruisseaux

- Eviter l’érosion des sols : la commune travaillera en collaboration avec les spécialistes de la cellule GISER de la Région wallonne.

- Eviter les inondations : planter, créer des mares…

- Assurer les services écosystémiques (pollinisation, recyclages des matières organiques mortes, maintien des populations en équilibre, assainissement/épuration)

- Lutter contre les espèces invasives

 

La Commune s’engage à optimiser la gestion de ses bords de route, ses talus, ses rives, ses ruisseaux, ses terrains, ses espaces verts, ses plantations…

Les terrains agricoles et les jardins privés représentent la plus grande superficie du territoire ellezellois. La Commune encouragera chacun à contribuer dans la mesure de ses possibilités à œuvrer en faveur de la biodiversité et mettra en place des incitants pour des actions en faveur de l'environnement, entre autres, l’application de mesures agroenvironnementales, faire de son jardin ou d’une partie de son jardin un maillon écologique, installer des nichoirs, accueillir les hirondelles à la ferme...

 

Pour se faire aider dans cette mission, notre Commune a l’avantage d’adhérer au Contrat Rivière Dendre, qui nous apporte une aide précieuse, entre autres, en relevant les points noirs le long de nos ruisseaux, de s’associer au Parc naturel du Pays des Collines dont une des missions est d’apporter une aide aux agriculteurs et d’héberger sur son territoire des associations Nature dont les membres connaissent très bien le terrain et peuvent dès lors relever les sites d’intérêt biologique à préserver.

 

Afin de définir les objectifs, de planifier, de structurer les actions et de rendre efficace la synergie entre tous ces acteurs, nous mettrons en place un Programme Communal de Développement de la Nature (PCDN).

 

Afin d’augmenter nos moyens financiers, nous utiliserons tous les subsides octroyés par la région wallonne et répondrons autant que possible aux appels à projets.

 

3.2.2 Contribuer à un environnement sain et de qualité, c’est préserver la santé de tous.

La Commune d’Ellezelles s’engage à agir sur les déterminants environnementaux de la santé en se concentrant sur la réduction des facteurs de risques environnementaux.

 

Nous mènerons auprès des citoyens, des écoles, des agriculteurs et des commerçants, des actions de sensibilisation et d’information aux relations entre la santé et la qualité de l’environnement. Nous mettrons l’accent sur l’impact des produits chimiques, la toxicité des fumées dues aux incinérations domestiques et des gaz d’échappement des véhicules polluants sur notre santé.

 

Pour améliorer la qualité de l’eau, du sol et de la nourriture, nous développerons, avec les agriculteurs et le Parc naturel du Pays des Collines, des mesures de réduction des produits chimiques et appuierons et soutiendrons des projets de transition vers une agriculture durable (agroécologie, permaculture, agriculture biologique,…).

Nous appuierons et soutiendrons, en partenariat avec le Parc naturel du Pays des Collines, l'accompagnement des agriculteurs qui souhaitent diversifier leurs activités (cultures d’anciennes variétés de céréales, autonomie fourragère, cultures pour des matériaux de construction, tourisme à la ferme, fabrication de produits (fromage, yaourt, pain,...)
Nous soutiendrons et pousserons à la création d’un label de qualité local.

 

Nous souhaitons procurer progressivement une alimentation durable, locale et de qualité à l’école, à la crèche et pour les repas à domicile. Dans cette perspective, nous adapterons au plus vite les cahiers des charges régulant l’attribution des marchés de fournitures et de prestations alimentaires.

 

 

3.3 Sport pour tous

 

Notre commune permet la pratique de nombreux sports dans un environnement agréable et des infrastructures adaptées à sa taille.

 

Pour la législature qui débute, nous souhaitons une bonne communication entre les différents clubs sportifs et la commune. Pour cela, une commission sportive verra le jour. Chaque club sera écouté.

Par ailleurs, nous souhaitons mettre sur pied une journée sportive où chaque club présentera son sport et permettra à la population de s’y essayer.

Nous aimerions que la population soit informée, par une brochure, de toutes les possibilités de pratiques sportives dans notre entité.

Nous organiserons une conférence sur les bienfaits du sport. 

Nous finaliserons le projet de terrains de tennis couverts qui permettra la pratique de ce sport en toutes saisons et qui permettra de ne pas voir ses affiliés partir vers d’autres communes.

 

Nous prévoyons deux nouveaux projets :

  • L’installation d’appareils de fitness extérieurs pour tous avec des appareils adaptés aux PMR dans les 3 villages qui composent notre entité.
  • La réalisation d’une piste finlandaise. Il s’agit d’une piste  écologique de la largeur d’un couloir en copeaux de bois dont le but est d’offrir un confort de course aux joggeurs ainsi qu’une souplesse s’approchant des pistes d’athlétisme.

 

Nous souhaitons mettre en place des ateliers récréatifs et psychomoteurs au Complexe sportif pour les plus petits.

 

4. Un climat préservé

 

4.1 Energie

Préserver la climat, c’est réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La Commune s’engage à diminuer fortement les consommations d’énergie, à réduire l’utilisation des énergies fossiles et à augmenter les productions d’énergies renouvelables. Il y a 3 ans, la Commune d’Ellezelles s’est engagée volontairement dans la Convention des Maires qui est le plus grand mouvement au monde d’actions locales en matière de climat et d'énergie.

De plus, notre Commune a la chance d’avoir été sélectionnée comme commune « pilote » dans le cadre d’un projet européen « Projet H2020 Implement » pour atteindre les objectifs de réduction des consommations énergétiques de 20% ainsi qu’une production de 20% de l’énergie consommée sur le territoire au départ des énergies renouvelables. Les objectifs visent aussi à accélérer la décarbonisation du territoire, à renforcer notre capacité d'adaptation aux impacts inévitables du changement climatique et permettre aux citoyens d'accéder à une énergie sûre, durable et abordable.

Dans le cadre de ce projet, l'Association pour la Promotion des Energies Renouvelables (APERe) accompagne le Comité de pilotage mis en place par la Commune à la concrétisation d’un Plan d'Action en faveur de l'Energie Durable et du Climat (PAEDC) à travers l’expérimentation d’un outil de certification European Energy Award. Ensemble, nous identifierons les forces, les faiblesses et les possibilités d'amélioration de notre politique énergétique et climatique.

Un plan d’action ambitieux sera monté pour réduire la consommation énergétique des bâtiments communaux (rénovation, isolation, production d’énergie renouvelable,…). Certaines actions sont d’ailleurs déjà prévues, comme par exemple l’isolation du toit de l’école communale de Wodecq.

Nous souhaitons également impulser et soutenir de tels projets de rénovation sur le bâti privé.

Nous promouvrons l’installation de production d’énergie renouvelable : panneaux photovoltaïques et soutien au développement de l’éolien ayant recours à la participation publique et citoyenne, tout en veillant à en limiter au maximum les impacts environnementaux et paysagers.

Nous poursuivrons de manière progressive la conversion du parc de véhicules communaux (CNG, électricité ...) et promouvrons les véhicules partagés, les transports en communs et encouragerons les cyclistes et les piétons.

Nous réaliserons dans chaque village, en concertation étroite avec les habitant(e)s, et le long des routes de campagne, une évaluation de l’éclairage public et le remplacement progressif par du LED (ORES), afin de concilier visibilité, consommation d’énergie et impact sur la faune nocturne.

Un budget de 50 000 € a déjà été prévu pour réaliser des actions concrètes dans le cadre de la Convention des Maires. Nous amplifierons les moyens alloués aux actions en faveur du climat, en privilégiant l’isolation et l’amélioration énergétique des bâtiments.

4.2 Mobilité renforcée et partagée

Nous rechercherons une offre améliorée de transport public aux heures scolaires. En fonction des besoins, nous adapterons le cas échéant les horaires afin de mieux correspondre aux réalités des personnes qui souhaitent utiliser les transports en commun pour aller étudier ou, travailler. Nous ouvrirons la réflexion sur l’offre de services vers les zones d’emploi voisines comme Ath, Lessines, Frasnes ou Leuze. Lors des événements culturels ou associatifs majeurs de notre commune, nous aimerions mettre en place des navettes entre les villages de l’entité. L’offre de taxi social sera renforcée.

Il est difficile de dire aujourd’hui comment nous nous déplacerons dans 20 ou 30 ans. Nous voulons toutefois anticiper les évolutions de mobilité en zone rurale et mettre en place des solutions dès à présent. Nous relancerons et encouragerons la mise en réseau des habitants qui souhaitent co-voiturer. Nous développerons un système de partage des véhicules. Nous maintiendrons et étendrons les aides pour stimuler l’usage du vélo. Nous souhaitons également protéger les usagers et nous agirons pour réduire la vitesse des véhicules dans l’entité. Nous améliorerons l’offre d’espaces sécurisés et d’infrastructures pour les vélos et les piétons, ainsi que la sécurité des arrêts de bus. Afin de réaliser ces actions de manière cohérente, un plan mobilité-sécurité sera établi pour l’entité.

Le tourisme du vélo et de la randonnée pédestre est déjà bien développé dans notre pays des Collines. Le réseau des points nœuds est un énorme succès. Toutefois, la mobilité douce n’est pas réservée aux touristes et uniquement aux activités récréatives.

Les chemins et sentiers doivent permettre aussi aux habitants des trois villages de la Commune d’Ellezelles de se déplacer en toute sécurité pour aller vers les centres et avoir accès aux services, pour aller à l’école, se rendre à son travail ou rejoindre un autre moyen de transport.

 

Nous veillerons avec les associations de marcheurs, les cavaliers et les citoyens à préserver et à développer un réseau cohérent de chemins et sentiers.

 

Afin d’inciter les plus jeunes à participer activement à la préservation du climat, nous réfléchirons à l’octroi d’un incitant aux enfants qui se rendront à pied ou à vélo à l’école.

 

4.3 Gestion des déchets

Le transport et l’élimination des déchets demandent beaucoup d’énergie et engendrent diverses pollutions, à cela s’ajoute le coût financier, élevé pour les citoyens, mais aussi pour l’ensemble de la communauté.

 

En faveur de l’environnement, de notre santé et de nos portefeuilles, nous souhaitons mettre en place une stratégie « Commune Zéro Déchet » en soutenant et appuyant les actions des groupements citoyens, et en impliquant les commerces et les acteurs de la vie associative (gobelets réutilisables, poubelles publiques sélectives…), en collaboration avec IPALLE.
 

Nous poursuivrons les actions de sensibilisation à la propreté publique [opération « ramassage des déchets sur la voie publique », « les ruisseaux rejoignent la mer, pas les égouts »,  toxicité de l’incinération domestique, toxicité des mégots de cigarettes (cendriers portables (IPALLE)…].

 

Nous ferons en sorte de garantir la propreté publique en poursuivant les infractions concernant les incinérations domestiques, les dépôts et rejets de déchets sur la voie publique et dans les ruisseaux et en luttant contre les déjections canines au centre des villages.

 

5. Un ENSEIGNEMENT DE QUALITé ET DE PROXIMITé

 

Nous avons la chance de donner à nos enfants la possibilité d’un enseignement de qualité près de chez eux. Nous souhaitons plus de contacts entre les réseaux.

Pour cela, nous comptons organiser une journée « inter-réseaux » entre les enfants des trois écoles, des classes  maternelles aux classes primaires.

Nous continuerons à organiser des classes de neige pour les enfants de 6e année des 3 écoles.

Nous désirons remettre sur pied un Conseil consultatif des Jeunes (10-12 ans) afin de leur donner la parole. Ce conseil sera précédé d’une élection des représentants dans chaque école afin de les initier à la démocratie.

Nous voulons rapprocher les enfants de la vie communale en organisant une visite de l’administration et de ses services.

Une COPALOC (Comité de concertation entre la direction, la commune et les syndicats) sera organisée régulièrement dans notre école communale.

A l’école de Wodecq, un rafraîchissement des classes et quelques améliorations deviennent nécessaires. Nous comptons donc peindre les murs et faire l’achat de mobilier pour les classes et le réfectoire. Par soucis d’économie et d’écologie, le remplacement de la toiture et la pose de nouveaux châssis sont en projet.

 

6. Le patrimoine ellezellois

Si notre patrimoine naturel est de toute beauté, nous avons également un patrimoine bâti de qualité aux côtés des moulins du cat sauvage et du tordoir. Afin d’héberger une activité locale foisonnante, nous allons gérer et mettre à disposition des outils tels que la salle « chez nous », le « CACS » et l’écomusée de Lahamaide. Le patrimoine communal est bien entendu destiné à accueillir les différentes activités associatives, éducatives, culturelles et commerciales.

6.1 Agriculture

Malheureusement, le nombre d’agriculteurs diminue chaque année comme celui des éleveurs. Or, ils nous fournissent les matières premières, base de notre nutrition, et sont des acteurs importants de l’aménagement et du façonnage des paysages. Nous ferons tout notre possible pour faciliter leur travail.

Il est évident que le matériel utilisé évolue et que l’époque des tombereaux tirés par deux chevaux est définitivement révolue. Ne soyons donc pas étonnés si nos carrières qui conduisent aux champs sont devenues trop étroites et si nous devons patienter en suivant, sur la route, des engins qui en occupent toute la largeur ou presque.

Certains ont opté pour une transformation des produits sur place, de sorte d’écouler leur production directement au consommateur. C'est ce que nous appelons des circuits courts. Cette démarche est également louable et entretient un contact de proximité entre les personnes. Mieux se connaitre, c’est aussi mieux se respecter, c’est aussi vrai pour le voisin fermier.

6.2 Travaux publics

La rencontre avec les citoyens pourrait être une des facettes de cette mandature. Quand nous les rencontrons, leur environnement proche est souvent évoqué. C’est pour cette raison que nous serons attentifs à l’entretien, à la réfection de la voirie et aux projets futurs qui pourront améliorer le quotidien de nos villageois. Il ne faut pas laisser se dégrader les équipements car cela nous coûtera plus cher. Nous allons trouver un moyen de communiquer plus rapidement les observations des citoyens pour réagir au plus vite dans les limites du possible (Betterstreet).

Nous chercherons, comme c’était déjà le cas, le maximum de subsides pour concrétiser nos projets. C’est une force de notre commune et cela le restera. C’est ainsi que nous pouvons maintenir des finances saines.

6.3 Cimetières

Autre patrimoine, les cimetières qui ne sont pas des endroits à laisser de côté. Plusieurs tombes remarquables s’y retrouvent. Nous veillerons à les répertorier et à les sauvegarder avec le concours de Monsieur Deflorenne, spécialiste en la matière pour la Région wallonne. Tout comme la mémoire des victimes des deux guerres enterrées dans des caveaux familiaux et qui seront repérées grâce à la pose d’écussons  sur les monuments.  L’ancienne morgue du vieux cimetière d’Ellezelles sera aménagée afin d’abriter des cérémonies d’adieu non confessionnelles dans de meilleures conditions.

Vous connaissez tous l’interdiction de l’utilisation des pesticides pour leur entretien. Nous avons l’obligation de rendre ces lieux accueillants en mémoire de nos ancêtres et de nos proches disparus. Cela signifie qu’il faudra les aménager pour ne pas être prisonniers de nos « mauvaises herbes ». Cela se fera petit à petit et nous travaillerons au cas par cas suivant la nature du sol, l’empierrement et l’accessibilité. Nous voulons des espaces verdoyants et apaisants. Le nouveau cimetière d’Ellezelles sera « ensemencé ». Une communication sera faite pour que cette partie ne soit pas considérée à tort comme étant négligée. En effet, il faut un certain temps avant d’obtenir le résultat escompté.

6.4 Commerces et économie

Nous avons la chance d’avoir un environnement naturel, folklorique et touristique qui est un atout pour le développement de notre économie locale. Nous voulons continuer à soutenir nos commerces, nos entreprises, nos indépendants à la fois dans la diffusion de ce qui existe sur le territoire mais nous devons également faire attention au cadre dans lequel ils peuvent se développer (parking, panneaux, …). Il est avéré que l’entité d’Ellezelles est « gourmande » et elle développera ses circuits courts en lien avec ses commerçants. Il sera intéressant de relancer leur association pour rencontrer leurs demandes.

6.5 Culture

Nous avons  au sein de nos villages plusieurs troupes théâtrales,  qui  tantôt en français, tantôt en patois présentent des spectacles chaque année. Un cabaret wallon est également sur les planches chaque fin d’année. Des groupes entretiennent le patois local au sein de réunions de puristes qui tiennent à sauvegarder ce qui peut l’être de notre langage local.

En association avec le centre culturel (CCPC) nous élaborons un calendrier des spectacles. Plusieurs expositions sont organisées, ainsi que des « stages et ateliers créatifs ». Entre autres, sont programmés des ateliers de création citoyenne. C’est aussi avec le CCPC que la commune réfléchit à l’aménagement des salles ‘notamment la future salle de Wodecq, pour que l’accueil des spectacles soit optimal en termes d’infrastructures.

Un pan important de notre culture nous vient de notre artiste réputé Jacques Vandewattyne à la fois peintre, sculpteur et animateur invétéré du folklore local, à qui on doit en plus des œuvres plastiques des fêtes associatives. Nous envisageons de mettre en place un « meeting des loisirs » qui regrouperait les personnes des différents groupes et la commune au moins une fois par an pour permettre un échange au sujet des besoins infrastructurels et autres. Toutes nos associations locales, nos chorales, nos deux fanfares animent nos villages au travers de concerts et sorties de ducasse, de cortèges. Bref, comme le dit le dicton local : « il y a toujours quelque chose dans notre village ».

6.6 Tourisme

Nos belles collines sont attrayantes et il est de notoriété publique qu’Ellezelles, Wodecq et Lahamaide sont des villages où il fait bon vivre. Ellezelles, capitale du Pays des Collines vient de recevoir un subside destiné à rénover le parcours spectacle et la Maison du Pays des Collines, de sorte que l’attrait touristique sera encore renforcé. Relié à la Wallonie picarde par les points nœuds, traversé par le Ravel qui sera bientôt directement accessible par le pont du Beaufaux réaménagé, notre village élu du folklore et réputé gourmand sera plus encore prêt à accueillir des milliers de visiteurs qui profiteront aussi des nombreux gîtes locaux. Notre activité touristique garantit une activité économique certaine et procure de l’emploi.

 

7. La politique sociale

Le centre d’Action Sociale d’Ellezelles remplit déjà clairement ses missions en matière d’aide sociale : octroi d’aides sociales et de RIS, service de médiation de dette, permanence juridique, allocation de chauffage, aide au logement, aide à la recherche d’emploi,…  Chaque personne qui est dans le besoin  peut recevoir aide et conseil de la part d’une équipe d’assistants sociaux. Nous veillerons à ce que   ce travail se passe dans les meilleures conditions possibles (aide logistique, locaux adéquats, formations continues..) tout en soutenant cette équipe.

Cela dit, notre CPAS mène aussi une politique d’action sociale rendant des services à l’ensemble de la population :

  • L’accueil à la crèche et le gardiennage à domicile des enfants en bas-âge
  • Le taxi social
  • Le service d’aides ménagères et des titres services
  • La garderie scolaire
  • La distribution de repas à domicile et des colis alimentaires
  • La plaine de jeux

Notre objectif sera d’améliorer le potentiel de ces services  par l’augmentation de la capacité d’accueil de la crèche,  améliorer le confort de travail des aides ménagères  par des formations en prévention et l’achat de matériel adéquat, la mise à l’honneur des produits locaux et de saison dans l’élaboration des repas. De même le taxi social, et/ou le bus communal seront utilisés dans les heures creuses ou en période de congé dans un but récréatif -culturel  pour les ainés et personnes à mobilité réduite suivant un calendrier prédéfini.

En collaboration avec l’échevin de la jeunesse, le CPAS jouera un rôle auprès  des adolescents et les jeunes adultes. Il veillera à soutenir les jeunes dans  leurs études ou dans la recherche d’un travail. Pour cela, une série d’actions pourra être menée  telles que la mise à disposition de salles d’étude pour la période de blocus, l’accès au salon de l’étudiant, l’aide au permis de conduire (prêt  zéro pour les leçons d’auto-école).

Le CPAS veillera, pour toute génération confondue, à ce que la Culture soit un droit humain et qu’elle contribue à la dignité de chacun. Pour cela, le CPAS apportera l’aide logistique ou financière pour y parvenir.

Tant en ce qui concerne l’aide sociale que l’action sociale, le CPAS veillera à mieux faire connaitre les services pouvant être rendus à toute la population en faisant des informations régulières et  il mènera diverses actions de petites envergures (repas de noël, gouter pour les ainés, distribution saint Nicolas, achat de matériel scolaire …) afin d’égayer un temps soit peu le quotidien de personnes démunies, isolées, défavorisées. Un accent tout particulier sera mis sur le contact et la proximité  par différents moyens (visites à domicile, permanence, relais scolaire,…).  Ce qui permettra à certains de pouvoir demander de l’aide au CPAS en toute discrétion  et sans appréhension.

Finalement, l’action sociale de la commune d’Ellezelles, se voudra proactive dans les défis de notre société qu’ils soient environnementaux ou numériques.

 

8. RELATIONS EXTERIEURES 

Nous souhaitons renouer le contact avec la ville de Rouffach (France) avec laquelle nous avons un pacte d’amitié et avec la ville de Sic (Roumanie). Pour cela, nous contacterons, entre autres, les personnes intéressées par les échanges avec l’Alsace et peut-être étoffer cette amitié. Nous attendons d’autres idées par une commission « relations extérieures ».

 

9. MOYENS FINANCIERS

Afin de garantir les moyens pour mettre en place ces politiques, nous voulons maintenir la situation financière saine de la commune et nous donner un objectif de finances stables et durables.

Nous nous engageons à ne pas augmenter les impôts lors de la législature. Nous établirons des budgets qui laissent une marge suffisante pour préserver les finances des années futures. Nous présenterons des budgets en équilibre, sans artifices, et nous maximiserons la recherche de subsides. Pour améliorer la compréhension et la transparence, une Commission des Finances sera créée au sein du Conseil communal avec des représentants de tous les groupes politiques. Cette commission sera un lieu d’échanges, d’explications et, en cohérence avec cette déclaration de politique communale, de propositions.

 

Visuel